conversion web

On a souvent tendance à se focaliser sur une stratégie d’acquisition de visiteurs avant même d’avoir consolider le socle. C’est à dire son site web.

Je rencontre de nombreux entrepreneurs lors de soirées réseaux et voici ce qu’ils me disent:

– Je fais de l’Adwords, ça marche, j’ai des clics…

– Ah oui, mais combien de conversions ( demandes de contact/ de ventes/ d’inscriptions)?

– pas beaucoup, voire aucune

– ok mais avant la campagne, y avait-il des conversions sur les visiteurs qui venaient?

– non…

– Hum, je peux voir votre site?

Cela peut faire sourire, mais Adwords et autres actions de communication digitale ne font pas de miracles….

Vous semblerait-il pertinent d’organiser une campagne de street marketing visant à augmenter le trafic  et les ventes dans votre boutique avant d’avoir valider le fait que votre boutique transforme ?(devanture qui donne envie, emplacement stratégique de produits, vendeur performant, parcours client optimisé, gamme de produits adaptée à la cible….)… et bien, normalement, avec pragmatisme… NON

Et bien, votre site, c’est pareil, inutile d’aller chercher des visiteurs/ des clients si vous n’avez pas valider que celui favorise les conversions!

Oui, mais comment? quelles sont les règles d’un site qui fonctionne?

Vous trouverez ci-dessous  10 conseils pour optimiser vos conversions

1. Identifiez précisément votre cible et définissez vos personas (âge, sexe, localité, csp, centre d’intérêts, site fréquentés, langage, attentes vis à vis de votre service, freins, motivations, maîtrise d’internet, supports de connexion…). Ces personas vous aideront également par la suite à définir votre stratégie d’acquisition (qui, sur quels sites, quel langage, quels types de contenus, à quelle heure publier?).

2. Identifiez vos concurrents et scrutez leur site, leur stratégie, les avis sur leurs produits/ leur site, leur référencement,…

3. Définissez et hiérarchisez vos objectifs : quelle est votre priorité? quel volume en attendez-vous? quel message souhaitez-vous faire passer? quels sont vos points de différenciation et votre valeur ajoutée par rapport à vos concurrents?

4. Créez votre arborescence et vos mockup de page (permettant une meilleure objectivité dans l’organisation de vos éléments)- Adaptez l’ergonomie à votre cible.

5. Créer un tableau des mots clefs sur lesquels vous souhaitez être référencé , classez-les par ordre de priorité et définissez la récurrence par page en fonction de la priorité. N’oubliez pas d’adapter ses mots clefs à votre cible: je vends des chaussures haut de gamme, je me référence sur « qualité » pas « prix » … organisez cette sélection en prenant en compte une stratégie de longue traîne ( équilibre entre requêtes ciblées et requêtes larges). Rédigez vos textes et balises en insérant ces requêtes.

6. Prenez le temps de travailler vos visuels (60% de l’impact de votre site). Les visuels permettent d’installer un contexte donc que l’internaute sache le domaine du site, qu’il ressente le positionnement des produits, qu’il se PROJETTE. Attention trop de visuels, tue le visuel. Donc modérer le nombre de visuels mais faîtes respirer ceux que vous intégrez (grand slider par exemple).

7. Favorisez l’intégration de call to action (boutons d’incitation à l’action: contactez-nous, commandez, demandez des informations) à des endroits visibles et stratégiques (favorisez les boutons au dessus de la ligne de flottaison) avec des couleurs percutantes (même si vous cassez légèrement le design du site).

8. Mettez à jour votre site! Laisseriez-vous une affiche d’un événement datant d’octobre 2013 sur la devanture de votre magasin? NON. Sur votre site, c’est pareil.. Actualisez votre contenu en définissant une stratégie éditoriale pertinente en fonction de votre site. Idéalement, mixez un contenu « altruiste » :Vous vendez des graines, rédigez un article:  « 10 conseils pour planter vos pieds de tomates « et un contenu promotionnel: « Offre spéciale sur les pieds de tomate ». Mettez en place une stratégie d’Inbound Marketing.

9. Ne négligez pas certains détails essentiels: header et footer peuvent parfois être délaissés et pourtant quelques informations ont leur place… Installer votre identité visuelle et un slogan pour poser le décor. Intégrez des informations claires sur vos horaires d’ouverture par exemple ou le téléphone de votre Service client. Les mentions légales (surtout dans le cas d’une nouveau site) peuvent contribuer à rassurer le client, n’hésitez pas à intégrer systématiquement un lien vers vos pages de réseaux sociaux.

10. Enfin, utilisez un langage clair, vulgarisez parfois certains termes pour minimisez l’effort intellectuel dans la navigation surtout sur les rubriques. Sachez être concis dans vos phrases et aérez la présentation de vos textes.

Pour plus d’efficacité sur vos campagnes et dans le but de favoriser la conversion, optez pour l’ajout d’une landing page!

Vous l’aurez compris, peu de transformation sur votre site peut provenir de plusieurs éléments:

– un site inadapté à votre cible au niveau des mots clefs, de la navigation (ergonomie), des visuels

– un manque de clarté et/ou un manque d’organisation de vos éléments

– manque de call to action ou disposés à de mauvais endroits/ manque de visibilité

N’oubliez de mesurer vos performances, même si vous avez un site vitrine, paramétrer une url de confirmation d’envoi du formulaire de contact par exemple sur votre Analytics en tant qu’objectif..

Suivez de prés quelques données: taux de rebond, nombre de conversions,  mots clefs tapés ayant généré une conversion, tunnel de conversion…

Si vous avez d’autres conseils à partager ou des questions, n’hésitez pas …;)

Related Articles